L’ARSEL met l’accent sur la formation des formateurs

Renforcement de capacités.

L’ARSEL a identifié un besoin en formateurs, en choix et en suivi des formations dispensées en son sein. C’est dans ce cadre qu’elle a sollicité du RACEE (Réseau Africain des Centres d’Excellence en Electricité) la participation à une session de « Formation des Formateurs » de deux de ses responsables.

Cette formation, qui a eu lieu du 15 avril au 18 mai 2018 à Casablanca au Maroc a mis ensemble deux groupes à savoir : le groupe dédié à la formation sur la gestion des ressources humaines et le groupe venu pour la formation des formateurs.

En ce qui concerne la gestion des ressources humaines, la formation s’est articulée autour de deux grands axes : les fondements et principes généraux de la gestion des ressources humaines et la gestion des emplois et le développement des compétences.

Spécificités de la formation des adultes

La formation des formateurs, a porté sur l’andragogie, et particulièrement sur l’adulte en situation d’apprentissage. L’accent a été mis sur la formulation des objectifs pédagogiques et des méthodes d’animation. Les différentes techniques d’animation d’un encadreur en présence des adultes, ainsi que les supports et les moyens d’animation ont été présentés pour permettre l’acceptation par les apprenants des nouvelles notions et informations qui leurs sont transmises.

Pour bien encadrer les adultes, il faut une communication en situation d’animation. Enfin, il faut toujours évaluer une action de formation pour  s’assurer du niveau de compréhension de la formation dispensée et surtout savoir que les résultats qui ont motivé la formation ont été atteints.

La formation telle que conçue au départ portait sur un personnel devant être capable de former les autres dès leur retour dans les institutions respectives des différents pays. Mais l’hétérogénéité de l’équipe a permis de développer d’autres axes tels que :

–       savoir identifier et organiser une formation dans un centre de formation ;

–       pouvoir animer une formation ;

–       savoir faire le lien entre la gestion des ressources humaines et l’organisation des formations au sein d’une entreprise.

Il y a lieu de relever que depuis 2017, l’ARSEL s’est lancée dans un vaste programme de formation de son personnel en collaboration avec la Banque Africaine de Développement (BAD) à travers le RACEE. En effet, le RACEE est un organisme de formation mis en place par l’Association des Sociétés d’Electricité d’Afrique (ASEA) pour renforcer les capacités des acteurs du secteur de l’électricité dans divers pays d’Afrique.

Mobiliser tout le potentiel du personnel

Avec l’accentuation de la compétitivité et l’internationalisation de la concurrence, les entreprises doivent innover et trouver des créneaux porteurs, les améliorer et les adapter. Ce qui implique la mobilisation de tout le potentiel des hommes et des femmes, leur professionnalisme, leur imagination, leur motivation, leur autonomie et leur responsabilité pour atteindre les objectifs de l’entreprise.

Pour cela, il faut une meilleure gestion des compétences. Une entreprise ne devient performante que si elle dispose des compétences capables de soutenir son évolution. L’organisation des emplois pour mettre à la place qu’il faut l’homme qu’il faut apparaît comme un levier sur lequel s’appuient toutes les entreprises pour leur développement. Il est question ici de savoir gérer les emplois et de développer les compétences.

Conduire une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *